Billet Société

Etre à la page – Le billet du lundi

La langue française nous offre une variété d’expressions plus ou moins heureuses. Celle que je vous propose d’examiner ce matin est « Etre à la page ».

La signification communément admise indique le fait qu’une personne est au goût du jour ou encore à la mode. L’origine de l’expression vient du fait que la première page des magazines représente, en règle générale, la mode du moment. De ce fait, être à la page revient à dire que la personne ou la chose est d’actualité.

Ainsi, la nouveauté devient une mesure de la valeur des choses pour tous ceux qui faute d’autres repères, se construisent une opinion en fonction des changements induits par le temps qui passe. C’est de surcroît très confortable et cela évite d’avoir à se souvenir du passé et de ses leçons.

L’immédiat, l’Alzheimer de la jeunesse

Reste à ne pas croire qu’être à la page soit si facile. Cela change en permanence figurez-vous. Les pages tournent trop vite et les modes nous ballottent d’une couleur et d’un objet à l’autre. Cette soif d’immédiat n’est dans le fond que de l’entrain à vieillir comme l’avait si bien vu Louis-Ferdinand Céline, écrivain qui parait-il n’est plus à la mode.

Le changement permanent est un alcool fort dont s’enivrent petits et grands pour oublier sans doute un manque de sens ou une absence de convictions. Ne reste alors que l’illusion de la jeunesse et le temps qui passe jusqu’au jour où les pages tournent trop vite. Vous n’êtes alors plus à la page, bon à jeter. Il est temps alors de laisser la place à votre progéniture qui vous avait déjà prévenu de votre obsolescence.

Le pouvoir est lui aussi friand de changement mais pour d’autres raisons. Ce qui l’intéresse, c’est la lessiveuse de souvenirs qui permet d’oublier les promesses en donnant l’illusion de la nouveauté tout en conservant. Car s’il est une chose que le pouvoir recherche, c’est son auto conservation, meilleur moyen de rester à la page.

Pour ma part, à défaut d’être au goût du jour, je m’amuse à voir cette débauche d’effort pour rester à la page. Quand à moi, je tente de construire ma nouveauté sans  tenir compte des pages où d’autres voudraient nous placer.

A très bientôt.

Chandra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.